Paroisses de Roanne Saint-Paul en Roannais Saint-Pierre des Mariniers
http://eglise-roanne.fr/Allons-jusqu-a-Bethleem
      Allons jusqu’à Bethléem !

Allons jusqu’à Bethléem !

Transeamus usque ad Bethléem !

A l’occasion de la fête de Noël, nous vous proposons ce magnifique texte de Benoît XVI.

Que cette méditation nous aide à vivre pleinement le cadeau que Dieu nous offre.


Transeamus usque ad Bethléem ! Allons jusqu’à Bethléem !
Ce sont les mots dits par les bergers. C’est une invitation que l’Eglise, en la nuit de Noël, veut lancer et chanter dans nos cœurs. Elle veut nous convier à nous mettre en route, nous convier à passer de l’autre côté.

En effet pour trouver Dieu, voici ce qui est nécessaire : changer, aller plus loin. Changer car Dieu est tout autre que nous. Nous vivons si souvent le visage détourné de lui. Avec nos pensées, nos projets, nous sommes dans une direction inverse de la sienne, nous vivons de l’autre côté, c’est notre orientation. Voilà pourquoi il est caché. Si nous voulons le trouver, il nous faut franchir le pas, il faut qu’avec notre cœur, nous traversions la route des contradictions et trouvions la voie des mutations jusqu’à ce qu’il nous devienne visible et audible. Allons jusqu’à Bethléem ! Alors allons au plus court, au centre de notre moi, vers la vérité de Dieu qui, en nous, attend, qui veut être né en nous. C’est avec cette simplicité de cœur qu’il nous faut prendre la route, cette simplicité capable de l’atteindre.
Allons jusqu’à Bethléem ! Demandons au Seigneur qu’il nous ébranle, comme il l’a fait pour les bergers, qu’il nous rende capables de prendre le départ, de passer de l’autre côté pour que, nous aussi, nous prenions part à cette grande joie qui concerne tout le peuple : « Voyez, pour vous, dans la ville de David, est né le Sauveur, le Christ, le Seigneur ! »

« Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, et que le Seigneur nous a fait connaître. »
Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. »
(Luc, 2.15-17).

Benoît XVI.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Paroisse Saint-Paul en Roannais
- 16 place Berthelot 42300 Roanne
- Tél. +334 77 71 33 81
- Messe : samedi 17h à ND-de-Lourdes, dimanche 9h à St-Louis et St-Martin, 10h30 à Ste-Anne, 10h45 à Villerest
Paroisse Saint-Pierre des Mariniers
- 20 rue Cadore 42300 Roanne
- Tél. : +334 77 71 36 23
- Messe : samedi 18h à St-Roch et Ste-Thérèse, dimanche : 9h15 à ND-des-Victoires, 10h à St-Barthélémy et au Sacré-Coeur, 10h45 à St-Etienne

JPEG - 8.9 ko