Paroisses de Roanne Saint-Paul en Roannais Saint-Pierre des Mariniers
http://eglise-roanne.fr/Le-choix-du-parrain-et-de-la
      Choix Parrain / Marraine

Choix Parrain / Marraine

Quel est le rôle du parrain et de la marraine pendant le baptême ? Lors de la cérémonie du baptême, le parrain et la marraine doivent dire devant l’assemblée leur intention de remplir leur mission. Avec les parents, ils font pour l’enfant la renonciation au Mal et la profession de foi catholique. A l’issue de la cérémonie, les parrains et marraines signent le registre du baptême. Dans le cas où le parrain ou la marraine ne peut se rendre à l’église pour participer à la cérémonie, ils peuvent se faire représenter après avoir donné une procuration.


Pour être parrain ou marraine de baptême, il faut être choisi par les parents de l’enfant (ou encore ceux qui tiennent leur place). Si le futur baptisé est un adulte, bien évidemment il pose ce choix lui-même. Cette personne ne peut pas être le père ou la mère de l’enfant et l’Église demande qu’elle ait plus de 16 ans. De plus, il faut que cette personne ait les aptitudes et l’intention de remplir cette fonction. Pour remplir cette belle mission, le parrain ou la marraine doit être baptisé dans l’Eglise Catholique, de préférence confirmé, avoir déjà reçu le sacrement de l’Eucharistie et mener une vie cohérente avec la foi et avec la fonction qu’il va assumer. Comment faire pour être parrain ou marraine quand on ne remplit pas toutes ces conditions ? Il ne faut pas hésiter à aller rencontrer le prêtre et envisager en accord avec lui soit une formation minimale pour donner l’essentiel de la foi catholique, soit engager une démarche en vue de recevoir le baptême d’adulte. Même si cela n’est pas idéal, il est possible de choisir seulement un parrain ou une marraine. Pour une personne non-baptisée, elle peut être témoin, mais elle ne remplace pas le parrain ou la marraine

Quel est leur rôle pour l’Église après le baptême ?
Au sens religieux, le parrain et la marraine doivent conduire et guider leur filleul sur la voie de la foi chrétienne. Ils devront à ce titre se rendre disponibles pour assister à toutes les grandes étapes de la vie chrétienne de leur filleul (première communion,
profession de foi, confirmation).

Peut-on changer de parrain et de marraine après le baptême ?
Non. Des parents peuvent estimer que le parrain et la marraine ne remplissent plus correctement leur rôle, après le baptême, pour diverses raisons : conflits familiaux, changement de religion du parrain, etc. le cas limite étant le décès. On voudrait alors faire changer le parrain ou la marraine de baptême de son enfant dans le registre. Tout d’abord, il faut dire qu’un remplacement pur et simple du parrain ou de la marraine par quelqu’un d’autre n’est pas possible, étant donné qu’il s’agit des personnes qui ont été physiquement présentes au baptême et qui ont signé le registre. C’est là un fait juridique et historique que l’on ne peut changer. Mais si, pour le bien de l’enfant, on ressent la nécessité d’un nouveau parrain et d’une nouvelle marraine, les parents peuvent très bien désigner des personnes qui accompliront cette fonction dans les faits sans qu’on ait besoin de les inscrire dans un registre. L’une de ces personnes pourrait aussi devenir le parrain ou la marraine de confirmation et figurer alors comme tel dans le registre des confirmations. Précisons aussi que les parrains et marraines n’ont pas d’existence légale sur le plan civil. Il s’agit d’une fonction purement religieuse (chrétienne) de représentant de la communauté et d’aide aux parents dans l’éducation de leur enfant dans la foi. On conseille donc aux parents qui vont faire baptiser leur enfant de toujours veiller à faire un choix judicieux et éclairé du parrain et de la marraine pour ne pas avoir à le regretter plus tard.

J’entends dire que le baptême ne suffit pas pour être chrétien et qu’il faut recevoir la Confirmation et l’Eucharistie : est-ce nouveau dans l’Église ?
Il y a quelques années, quand un bébé était baptisé, il était normal qu’en grandissant il se prépare à la 1ère communion puis à la confirmation. Certaines personnes adultes se rappellent qu’à 12 ans, elles étaient confirmées et participaient à l’Eucharistie du dimanche.

Au début de la vie de l’Église, ces trois sacrements étaient célébrés lors de la même célébration. Pourquoi, n’est-ce plus le cas ?
L’Église a voulu être pédagogue. Avec trois célébrations distinctes, elle permettait de distinguer l’identité propre de chaque sacrement. En même temps, cette distinction était toujours vécue dans l’unité car il n’était pas envisageable de ne pas recevoir les trois sacrements dans sa vie.

Est-ce que aujourd’hui les mentalités auraient changé ?
Oui, car ces sacrements sont tellement séparés qu’ils ont perdu le lien entre eux. Ainsi des personnes se contentent d’avoir été seulement baptisées, d’autres d’avoir été baptisées et d’avoir fait la première communion sans demander à être confirmées. Et pour d’autres encore qui ont reçu les sacrements du baptême et de la confirmation, et ont fait leur première communion, la pratique de l’Eucharistie dominicale a disparu ou presque de leur vie chrétienne.

Comment expliquez-vous que l’on reçoive le baptême et la confirmation une seule fois et que l’Eucharistie soit renouvelée ?
Le baptême et la confirmation se reçoivent une seule fois parce que c’est la personne qui est l’objet du sacrement. Le prêtre verse l’eau sur la tête de l’enfant pour qu’il naisse à la vie de Dieu. L’évêque marque le front de la personne avec de l’huile bénite, le Saint Chrême afin qu’elle soit identifiée au Christ et reçoive les dons du Saint -Esprit. L’Eucharistie est célébrée et répétée car l’objet du sacrement est le pain et le vin qui sont toujours nouveau à chaque célébration. On est donc fait chrétien par deux actes ponctuels, qui ne se répètent pas, et par un troisième qui nous introduit dans la durée et nous invite chaque dimanche à retrouver nos frères et sœurs
.
Pouvons-nous dire que l’Eucharistie dominicale permet de réactualiser les sacrements du baptême et de la confirmation ?
L’Eucharistie vécue de manière régulière, chaque dimanche permet de vivre la vie chrétienne comme un cheminement. En effet, un baptême sans confirmation est un don inachevé et sans l’Eucharistie, le baptême et la confirmation ne sont pas réactualisés dans nos vies.

Est-il important pour un adulte baptisé de se préparer à la confirmation et à l’Eucharistie pour les recevoir ?
Oui, car cela permet d’être en cohérence dans sa vie de foi et dans sa participation à la vie de l’Église. Voilà pourquoi, il est demandé au parrain et à la marraine d’avoir reçu les trois sacrements

Par le Baptême nous renaissons dans le Christ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Paroisse Saint-Paul en Roannais
- 16 place Berthelot 42300 Roanne
- Tél. +334 77 71 33 81
- Messe : samedi 17h à ND-de-Lourdes, dimanche 9h à St-Louis et St-Martin, 10h30 à Ste-Anne, 10h45 à Villerest
Paroisse Saint-Pierre des Mariniers
- 20 rue Cadore 42300 Roanne
- Tél. : +334 77 71 36 23
- Messe : samedi 18h à St-Roch et Ste-Thérèse, dimanche : 9h15 à ND-des-Victoires, 10h à St-Barthélémy et au Sacré-Coeur, 10h45 à St-Etienne

JPEG - 8.9 ko