CONFESSION

Sacrement de la Réconciliation

Lieux et horaires des confessions

Le vendredi soir de 19h à 20h30 à Ste Anne.

Le mercredi de 16h à 17h15 à la chapelle St Michel des Lycées.

Il est toujours possible de s’adresser à un prêtre à l’issue des messes.

Célébrations pénitentielles

A l’occasion de chaque grande fête liturgique (Noël, Pâques, Assomption, Toussaint), vous pouvez vivre le sacrement de la Réconciliation lors des célébrations pénitentielles.

Au cours de la célébration, nous écoutons la Parole de Dieu et nous vivons un temps d’examen de conscience personnel.

La célébration se poursuit par la rencontre personnelle d’un prêtre pour recevoir le sacrement.

Vivre le Sacrement du pardon

Le sacrement de réconciliation est une rencontre avec Dieu qui se réalise par le moyen d’une rencontre avec un prêtre.

On regarde sa vie devant Dieu en pensant à son amour miséricordieux.

Cette rencontre nous transforme spirituellement. Il répond à un besoin profond du cœur humain.

Il nous donne une force pour nous guérir de nos faiblesses et apporte un élan à notre vie chrétienne.

Comment se passe le sacrement ?

Le sacrement est donné dans un dialogue entre le prêtre et le pénitent.

Après avoir reçu la bénédiction du prêtre, le pénitent peut reprendre un passage de la Parole de Dieu qui l’a particulièrement éclairé.

Le pénitent avoue ses péchés de manière claire, simple et brève sans en cacher, mais sans entrer non plus dans les détails.

Le prêtre aide le pénitent à mesurer la grandeur de l’amour de Dieu et de son pardon. Si le prêtre l’y invite, le pénitent peut dire un acte de “contrition” c’est-à-dire de regret de ses péchés par un Notre Père, un psaume de demande de pardon, par des mots spontanés ou par une prière classique.

Le prêtre invite le pénitent à un acte concret ou à une prière qui manifeste une ferme volonté de vivre le pardon de Dieu. Cette prière ou cet acte donné au pénitent est appelée pénitence (on dit aussi réparation ou satisfaction) ; elle n’occulte pas les efforts personnels à vivre en vue de la transformation de vie. S’il est donné par le prêtre, il y a obligation pour le pénitent de vivre cet acte de pénitence avant sa prochaine confession.

Le prêtre donne l’absolution, le pardon des péchés, de la part du Seigneur.

Le pénitent et le prêtre peuvent (il n’y pas d’obligation) ensuite prier ensemble, en disant le Notre Père, par exemple, ou en lisant un psaume.

Le prêtre conclut par une prière de louange et/ou une parole d’envoi.

Comment s’y préparer ?

En méditant un passage de la bible et en examinant sa conscience : si je repense aux dernières semaines écoulées, qu’est-ce qui me rapproche de Dieu et des autres ou au contraire m’en éloigne ? (paroles, pensées, actes, attitudes…).